top of page

French Morning: Une reconversion réussie à New York, malgré la pandémie

Written by Anne-Laure Mondoulet



Pénétrer dans le salon privé de Delphine Eyebrow Couture, c’est avoir l’impression immédiate de rentrer dans un somptueux appartement parisien : passé le spacieux vestibule et d’imposantes French doors, vous entrez dans une grande pièce lumineuse avec son lustre et un espace canapé chic avec coin cheminée pour la consultation. Delphine Breyne, qui a ouvert son salon de maquillage permanent Delphine Eyebrow Couture au printemps dernier, n’a laissé aucun détail au hasard pour que ses clientes aient la plus agréable des expériences, celle d’un pied-à-terre haussmannien au cœur de l’Upper East Side. « J’offre un service sur-mesure aux personnes qui viennent me voir. Je leur apporte une grande attention car il s’agit d’une procédure très personnelle et qui va changer leur apparence, il faut être prêt ».

La French touch

Quand elle est arrivée aux États-Unis en 2013, cette Française originaire de Lille tentait de poursuivre sa carrière de mannequin, un pari à 36 ans. « New York est une terre d’opportunités mais il faut être prêt à tout investir et surtout à aller au-delà de ses peurs ». Pour son métier, elle avait l’habitude de maquiller ses sourcils trop peu fournis, mais n’était pas très satisfaite du résultat. En 2017, elle découvre le microblading, le maquillage permanent des sourcils, et intriguée, s’inscrit à une formation de trois jours. Elle décide alors de suivre une formation complète pour en faire son métier et s’installer à son compte. « C’est un travail exigeant et précis. Il était essentiel pour moi d’avoir une expertise approfondie ». Elle voyage à travers le monde et obtient pas moins de 22 diplômes, qui sont fièrement affichés dans sa salle d’attente.


Elle se lance pendant la pandémie et passe plus de six mois à arpenter l’Upper East Side, plus particulièrement la très prisée Gold Coast (entre Lexington et la mythique Fifth Avenue, au-dessus de la 59ème rue). Dans ce quartier ultra-huppé et résidentiel, les brokers sont très méfiants à l’idée de louer à une activité commerciale, même haut de gamme. En avril 2021, Delphine Breyne trouve la perle rare et ouvre son atelier. Sa promesse : apporter une French touch au microblading, c’est-à-dire un maquillage permanent à la fois discret et élégant des sourcils à ses clientes, et qui leur ressemble. « Je dis souvent à mes clients que l’imperfection est parfaite. Je prends en compte leur physique et retouche leurs sourcils pour qu’ils soient des ‘sœurs’ et non des ‘jumelles’ ».

La pigmentation médicale après un cancer

La Française adapte le côté chic intemporel des Françaises à son art, et son approche fait des émules. Dès l’ouverture, elle bénéficie du bouche-à-oreille et décroche rapidement le sésame : un article dans Vogue en juillet dernier, qui lui apporte des milliers de followers Instagram.


Delphine Breyne propose également la micropigmentation du cuir chevelu et un traitement des cils; ou encore des aréoles après une reconstruction mammaire pour les femmes qui ont subi une intervention à la suite d’un cancer du sein.


Delphine Breyne connaît bien le sujet car quatre femmes de sa famille en ont souffert, dont sa mère et ses deux sœurs. « C’est une procédure qui me tient beaucoup à cœur. Je reçois des femmes incroyables qui me parlent de leur expérience, et j’ai la possibilité de leur redonner une nouvelle vie et féminité, après ce moment si difficile ». Le rendez-vous peut avoir lieu à partir de 6 mois après une opération. « C’est vraiment libérateur pour elles, elles se sentent à nouveau complètes ». La jeune femme veut contribuer à faire mieux connaître ces procédures de réparation, qui sont encore mal connues, a-t-elle observé.

Depuis plusieurs mois, Delphine Breyne bénéficie de recommandations de dermatologues du quartier qui lui envoient leurs patientes. Elle reçoit des femmes parfois anxieuses, mais ne fait pas de concessions. « La moitié de mon travail est psychologique, je dis à ma cliente avant le traitement de ne pas chercher à ressembler à quelqu’un d’autre, ‘Be You, Be Yourself’ ». Avec une marque en plein essor, la Française a déjà en tête ses prochains projets : elle développe une ligne de skincare appelée Delphine Paris. Elle a déjà sorti un gloss pour les lèvres et un gel à sourcils.



Comments


bottom of page